Jeudi 11 décembre 2008

Vers un pacte civique

Le projet de Pacte Civique tente de fédérer diverses associations ou mouvements qui appellent à des changements de comportements et des orientations politiques nouvelles, avec pour objectif de revitaliser le civisme et la responsabilité citoyenne.

Pourquoi un Pacte civique ?

Au cours de ces dernières années, un ensemble de manifestes ou de pétitions ont été lancés par différents protagonistes et acteurs sociaux en vue de promouvoir des changements de comportements et des orientations politiques nouvelles. Certaines parmi ces initiatives ont obtenu des résultats réels, bien que partiels. En particulier, la démarche suivie pour élaborer un pacte écologique, fondée sur la mobilisation d’une expertise de qualité et de forts relais politiques et médiatiques, a permis de tenir le « Grenelle de l’environnement » avec le concours de la société civile.

Ces démarches ont en commun de mener des actions militantes pour un monde plus juste, plus humain, plus solidaire et plus respectueux de l’environnement. Elles sont originales aux trois titres suivants : elles lient transformation personnelle et transformation sociale ; elles s’adressent de manière non partisane aux instances politiques ; elles expriment des valeurs morales et spirituelles fortes tout en étant soucieuses de réalisations concrètes.

Face aux bouleversements écologiques et économiques en cours, alors même que la question sociale prend de nouvelles formes, que la question éthique et spirituelle du sens individuel et collectif à donner au vivre ensemble prend une importance croissante sans trouver d’expression démocratique satisfaisante, que les institutions politiques patinent face aux défis nouveaux qui leur sont posés, une initiative commune d’associations et mouvements ne doit-elle pas être envisagée pour fédérer des énergies militantes souvent dispersées et pour engager des dynamiques efficaces porteuses d’avenir ?

Alors que notre humanité est confrontée à une série de problèmes, certains inédits par leur ampleur, leur rapidité et leur complexité, il est important d’aider chaque citoyen à chercher et à trouver à la fois des réponses individuelles, en lien avec une transformation personnelle porteuse de confiance et du sens des responsabilités, et des réponses collectives mettant l’homme et sa dignité au centre du débat politique. Il convient aussi d’aider les institutions démocratiques à faire face dans de meilleurs conditions aux défis qui leur sont posés.

A un moment de pertes de repères, de manque de confiance dans l’avenir, de perte de foi dans les forces qui peuvent mobiliser nos sociétés sur des projets porteurs de sens pour une majorité de français, il est fondamental de rassembler les énergies d’hommes et de femmes de conviction rassemblés dans divers mouvements et associations pour proposer une initiative commune promouvant le civisme et la responsabilité citoyenne et appliquant celle-ci de manière concrète sur un certain nombre de terrains choisis.

Quel contenu ?

Cette démarche que l’on pourrait intituler « Pacte civique » (ou Pacte citoyen) - ou une formulation de ce type à trouver en commun - devrait comporter, selon nous, les trois dimensions suivantes :

  • des engagements individuels à modifier nos comportements, à la fois sur des sujets très concrets comme nos consommations ou notre rapport à l’argent et sur des attitudes en société comme la façon d’écouter, de débattre, de considérer les personnes en difficulté ;
  • des engagements politiques portant sur des questions fondamentales comme l’emploi et la redistribution ou sur des remises en cause d’ « inacceptables » comme la façon de traiter les migrants, les marginalisés, etc., mais aussi des engagements collectifs économiques, sociaux, écologiques, éthiques ;
  • des propositions en matière d’institutions et d’outils à expérimenter sur des sujets cruciaux comme la régulation des médias pour favoriser le débat, comme la mise en place d’une politique d’accommodements raisonnables pour favoriser la prise en compte de la diversité, comme l’institution d’un service civique universel et intergénérationnel.

Objectif 2010

L’idée de Pacte Civique est née de la dynamique créée par le colloque La politique au risque de la spiritualité de décembre 2006 à Saint-Denis. Les trois associations organisatrices, D&S, Vie Nouvelle et Poursuivre ont depuis proposé à d’autres mouvements et associations intéressées de s’associer à cette démarche.

L’objectif est de présenter publiquement le pacte tel qu’il aura été construit ensemble dans un grand colloque qui devrait avoir lieu avant le lancement de la prochaine campagne présidentielle et législative française de 2010.

Six thèmes de travail sont proposés, dont les contours peuvent encore être modifiés :

  • l’inspiration profonde qui sous-tend notre action, à savoir la valeur spirituelle inhérente de la démocratie et les valeurs spirituelles qui favorisent les pratiques démocratiques (Démocratie, valeur spirituelle),
  • la mise en œuvre concrète de notre citoyenneté en lien avec la diversité de notre société et une laïcité vivante (Citoyenneté, diversité, laïcité),
  • notre prise de responsabilité à la fois économique, sociale, environnementale (Citoyenneté économique, sociale, environnementale),
  • un projet pilote mobilisateur de notre citoyenneté, le Service civique universel,qui devrait concerner toutes les générations (Service civique universel),
  • l’attention à porter aux plus pauvres et aux marginaux, pour qu’ils enrichissent nos sociétés en se voyant dotés de moyens leur permettant de s’exprimer sur les questions qui les concernent,
  • l’expérimentation et la promotion de méthodes de dialogue, comme l’éthique du débat et la médiation (Ethique du débat).

En parallèle, des réflexions doivent être engagées sur la méthode et les moyens :

  • pilotage de la démarche avec les mouvements et associations intéressées,
  • façon de mobiliser des forces complémentaires, de toucher l’ensemble des générations, d’intéresser l’opinion publique, de développer des outils pédagogiques, etc.,
  • moyens à mobiliser,
  • rapports à tisser avec les politiques, les médias, les experts, les élites et, plus généralement, les décideurs …

La Lettre et le site de D&S rendront compte de l’avancement de la démarche « Vers un pacte civique » dès que de nouvelles étapes sont franchies.